Suroda Rahimi S'avoir (s')écouter

Suroda est étudiante en 1ère année de master en gestion à l’UNamur. Elle a suivi le cours  de gestion du changement ainsi que le travail sur les compétences émotionnelles avec l’enseignante Mélanie Latiers.

Nous avons eu la chance d'avoir les premières séances à l’université car le cours était donné au Q1. Nous étions vraiment bien accompagnés car au-delà de la présence de notre enseignante Mélanie Latiers, il y avait également un coach. Ce qui était chouette c'est qu’on liait vraiment la théorie à la pratique, c'est directement beaucoup plus parlant. C'était très intéressant car ce n’est pas courant d’avoir des activités d’apprentissage sur ses émotions, surtout dans le cadre de l'université.  

Nous avons préparé 2 travaux pour ce cours, un travail de groupe et un travail individuel. Le travail de groupe consistait à analyser, les compétences d'une organisation au travers notamment de sa gestion des changements. Avec mon groupe, nous sommes partis à la rencontre du CPAS de Huy et des challenges liés à l’arrivée du télétravail lors de la crise COVID-19. C'est intéressant car au travers d’interviews nous avons pu constater que ce qu'on apprend en théorie se passe réellement sur le terrain.  C'était vraiment une chouette expérience. On se rend compte à quel point le rôle d'un manager est important dans une entreprise, à gérer et prendre en compte tous les avis de ses employés. Veiller au bien-être de chacun ce n'est pas quelque chose d’aisé.  

Le travail individuel portait sur nos émotions, c’était un moment de réflexion par rapport aux émotions que nous avons vécues lors d’un changement et à notre capacité de les décrire. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce travail parce que ça m'a permis d'avoir une ouverture sur moi-même. Je pouvais facilement détecter les émotions des autres, mais pour moi je n’y arrivais pas et parfois j'oubliais mes propres émotions, je les mettais de côté. Lors de ce travail je me suis rendue compte à quel point c'est important en fait de savoir mettre des mots sur ce que l’on ressent.  

Je pense à 2 moments forts principalement. Le premier est lié au comportement de notre professeure. Une fois qu'on a basculé en distanciel, elle nous demandait à chaque début de cours comment on sentait, comment on vivait la situation et ça nous a tous marqué je pense. Le fait qu’elle soit à l'écoute des étudiants, c'était très chaleureux.  

Au niveau du cours, on avait une activité où l’enseignante avait mis une petite roue qui représentait nos émotions et où on devait choisir celles qu’on ressentait. C’est là que je me suis rendu compte qu'il existe beaucoup d'émotions. Je me suis dit, oui, en fait, il y a une émotion pour chaque ressenti et c'est normal.  

Lors du cours, je dirais que le travail en équipe, notamment dans le cadre du travail de groupe est une compétence que nous avons mobilisée et aussi améliorée. J’ai eu le sentiment d’être dans un chouette groupe car au niveau de l’entente tout s’est bien passé. Maintenant c’est intéressant de se dire que c’est peut-être aussi notre environnement et les composantes du cours qui ont aidé à ce que cette expérience soit un succès. Ensuite, l'écoute mais quand je dis écoute c’est l'écoute des autres et l'écoute de soi-même, les deux sont très importantsIl faut que ce soit équilibré. Également les compétences liées aux émotions, détecter les émotions des autres et ses propres émotions. Nous avons fait beaucoup d'analyses, avec les interviews, on a utilisé plusieurs modèles appris au cours pour analyser notamment les émotions mais aussi les compétences d’une entreprise à gérer les émotions de ses employésses bénéficiaires, etcEnfin, je dirais la motivationquand on sent que le prof est derrière nous, on a tendance à être plus motivé et on s'applique pour son cours.  

Ce que je retiendrai de cette expérience c’est tout d’abord qu’il faut savoir écouter les gens. On a tendance à beaucoup parler, mais écoutez, ce n’est pas la même chose. Il y a une différence entre écouter et prendre des décisions pour ses employés dans le sens où même si vous ne prenez pas une décision qui convient à vos employés, le fait d’avoir écouté et demandé un avis, ça change tout pour la personne. Il faut prendre en compte tous les employés parce que c'est une équipe finalement, c'est important que tout le monde ait un peu le même état d'esprit ou les mêmes objectifs. Il faut aussi pouvoir apprendre à gérer ses émotions, les émotions des autres et l'écoute, je pense que ce sont des valeurs clés pour une bonne entente dans une équipe.  

C'est vraiment chouette d'avoir des cours comme ça et des profs présents, qui nous encouragent. J’en retiens que du positif, la prof est adorable, on voyait même dans son intonation qu’elle était impliquée. J’ai vraiment eu le sentiment qu’elle maitrisait ce qu’elle enseignait.   

Si plus tard, je suis amenée à gérer une équipe, j'aurai toujours les notions de ce cours de master dans un coin de la tête… 

UNe3